Bienvenue

Que cette MAISON
soit un FOYER assez HUMAIN,
pour que chacun se sente chez soi,
et assez TRANSPARENT,
pour que chacun se sente chez DIEU !

Accompagner le Christ dans sa pâque

10 avril (19h) au 16 avril (10h)
Semaine sainte
Jean-René Fracheboud / Animation liturgique GPS Trio

Prier avec Marthe Robin

Jeudi 9 mars 2017 9h45 - 17h
Jean-René Fracheboud

 

Dieu au risque de la liberté

Entrée en Carême
3 mars (19h)au 5 mars (17h)

Accueil des enfants de 4 à 12 ans

Avec Jean-René Fracheboud



Le Foyer de Charité de Bex

Un paysage...
Bex, un écrin de verdure face aux montagnes des Dents-du-Midi.

Un visage...
Ce qui se vit dans ce Foyer est l'écho vivant et vibrant de la grâce de Dieu dans le coeur de Marthe Robin.

Un rivage...
La petite communauté du Foyer accueille en retraite d'un jour ou de quelques jours, ceux et celles qui, attirés par le Seigneur, éprouvent le besoin de s'arrêter, de réfléchir, de prier pour redonner vigueur et élan à leur métier de vivre.

Découvrir le Foyer

Tu as du prix à mes yeux et je t’aime

Au cours d’une de mes lectures, celles qui à la fois donnent à penser et à prier tout en ouvrant de nouveaux espaces, je suis tombé sur une réflexion de Christian Bobin que je vous partage :              

«La terre se couvre d’une nouvelle race d’hommes, à la fois instruits et analphabètes, maîtrisant les ordinateurs et ne comprenant plus rien aux âmes, oubliant même ce qu’un tel mot a pu jadis désigner. Quand quelque chose de la vie les atteint malgré tout – un deuil ou une rupture – ces gens sont plus démunis que des   nouveaux-nés. Il leur faudrait alors parler une langue qui n’a plus cours, autrement plus fine que le patois informatique! »

Parmi les multiples cadeaux de Noël reçus, il doit y avoir beaucoup de ces « appareils » à écran : iphone, ipad, tablettes, ordinateurs, jeux électroniques…

Suffisent-ils à rejoindre Jésus ?
Suffisent-ils à nourrir des cœurs et des âmes, tellement avides de rencontres, de profondeur, de sens, de paix et de bonheur ?

Le patois informatique, si répandu soit-il, peut-il servir la confiance et l’espérance si désirées aujourd’hui ?

La langue de Jésus est simple, c’est celle du cœur, celle de l’amour qui est capable de rejoindre tout un chacun au-delà des carapaces, des masques sociaux, des étiquettes. 

Elle murmure inlassablement le même refrain, écho de la vibration divine : «Tu as du prix à mes yeux et je t’aime ». «Je t’aime d’un amour éternel». 

Cette parole, complice du silence, a la capacité de remettre des vies en route parce qu’elle libère en chacun des ressources essentielles.

Jean-René Fracheboud